Stage de Trompe dans le parc du Château de Signy,

Samedi 9 juin 2007

 

Difficile en effet de résister au charme d’une délicieuse journée bucolique. Le Soleil, timide aux portes de Paris, nous fit grâce de ses rayons au cours de cette sortie champêtre.

Nous fûmes accueillis par notre hôte Pierre Marc Malhet dans le pavillon du parc, demeure ravissante aux abords du château de Signy. Là, vaches et chevaux flânaient en paix.

Pour peu de temps car, dès 9h30 après le traditionnel café-croissant, le stage commença. 

Nos quatre moniteurs : Pierre Marc Mallet, Alexandre Piette, Olivier Poursin et Olivier Brégé - effrayants pour la circonstance comme un jury de concours, nous firent sonner seul tour à tour afin d’évaluer le niveau de connaissances de chacun. Les groupes ainsi définis se dispersèrent à travers le parc.

Le soleil Maître du ciel obligea les sonneurs à trouver ombrage sous de majestueux tilleuls centenaires d’où se dégageaient des senteurs enivrantes.

Dès lors, jusqu’au déjeuner, le travail studieux de chaque atelier révélait l’importance de ces moments privilégiés pour les sonneurs.

L’heure du kir fut pour tous un moment très attendu. Rafraîchir nos lèvres malmenées et apaiser notre soif eurent pour effet de réchauffer rapidement les c½urs.

Puis s’ensuivit le déjeuner sous les cerisiers où Dame Nature avait prié ses merles de nous laisser quelques fruits à portée de main.

La tradition ne fut pas trahie : bons vins, bons mets, convivialité… Certains n’hésitèrent pas en entonner des fanfares chantées ainsi que des chants régionaux.

Les quelques Dames « sonneuses », d’agréable compagnie, ne semblaient pas souffrir des excès de bravoure de ces c½urs enhardis.

La délicieuse tarte maison accompagnée du café et d’une poire aussi goûteuse que puissante, annonçât la reprise des ateliers jusqu’en fin de journée.

Outre l’attrait ludique d’un tel stage, le sonneur mesure rapidement la qualité pédagogique de ces classes.

L’apprentissage ou la confirmation de techniques par des moniteurs différents modifie bien des vues de l’esprit. Les corrections ainsi apportées lui permettent d’entrevoir des lendemains plus musicaux de cet instrument capricieux qui fait tant de résistance pour ne pas se laisser dompter…

 

Remerciements,

 

Cette journée de stage organisée de façon magistrale, nous la devons - entre autres - à notre cher président, Monsieur Oivier Poursin.

L’accueil  si charmant et généreux en sa demeure, à Monsieur Pierre Marc Malhet.

Merci pour la gentillesse et la compétence avec lesquelles nos quatre moniteurs : Monsieur Marc Malhet, Monsieur Olivier Poursin, Monsieur Alexandre Piette, Monsieur Olivier Brégé, nous ont enrichis de leurs connaissances durant leurs ateliers.

Enfin, merci pour l’intendance brillamment réglée par monsieur Laurent George où qualité et quantité firent bon ménage.

Et merci à vous tous sonneurs qui, sans votre présence, cette mémorable journée eut été comme un repas sans vin.

Une pensée amicale à ceux qui ont conduit au stage les sonneurs non véhiculés.

Merci à tous, et à bientôt sous d’autres cieux…

Vive la Trompe de Chasse !

 
   

                                            Monsieur  François Païs dei Mori

                                            Vice Président du LCE